Le gombo, l’atout anti diabétique naturel

Quelques décennies en arrière, nous pensions que le diabète était une maladie uniquement pour les personnes âgées. Une affirmation plutôt subjective qui perd tout son sens au fil des années. Le temps s’écoule et nous nous rendons compte qu’ autant les jeunes gens que les personnes âgées sont des personnes à risque. Cette maladie ne fait plus de distinction et son avancée reste très inquiétante. Le diabète est un problème de santé publique majeur car il est un facteur de risque d’autres maladies encore plus répandues.

On dit qu’une personne est diabétique lorsque sa glycémie ou sa concentration sanguine en sucre est élevée. Cela s’explique par le fait que le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. L’insuline est une hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang.

Le nombre des personnes atteintes du diabète est passé de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014. La prévalence du diabète a augmenté plus rapidement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. En 2015, on a estimé que 1,6 million de décès étaient directement dus au diabète. L’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète sera la 7e cause de décès dans le monde. Les études sont alarmantes et pourtant, des mesures simples appliquées à notre vie pourraient nous aider à prévenir le diabete.

Parvenir à un poids corporel normal et le maintenir.

Faire de l’exercice physique au moins 30 minutes par jour.

Un exercice régulier d’intensité modérée est nécessaire pour perdre du poids.

Eviter de manger gras ( les graisses saturées ) et trop sucré sont de nombreuses mesures hygiéno-diététiques à prendre.

La nature ayant la solution à tous nos maux nous offre aussi une sorte de remède en la consommation du gombo.

Qui aurait pensé que ce légume retrouvé dans les marchés durant toute l’année à des prix dérisoires posséderait une propriété hypoglycémiante ?

Comme de coutume, les chercheurs scientifiques ne sont pas restés inactifs quant à ce potentiel atout. Dans une étude publiée en 2011 par la revue américaine ISRN Pharmaceutics, ils ont démontré que le gombo pouvait réduire significativement le taux de sucre dans le sang. En effet, le gombo contient une proportion élevée de fibres solubles, soit 40% de son contenu en fibres alimentaires totales. Les fibres solubles étant associées à des taux de sucres et de cholestérol sanguins plus favorables à la santé.

Outre les fibres, il contient aussi des glucides, de l’hydrate de carbone, des protéines, des lipides, des mineraux ( K, Ca, Mg) et des vitamines C et A.

Une composition qui fait donc du gombo, un aliment complet qui s’avère etre de plus en plus, apprécié par les nutritionnistes qui le conseillent aux personnes diabétiques.

Voici une recette très simple pour reguler votre glycémie.

  1. couper les extrémités de deux gombos que vous avez préalablement pris le soin de bien laver.
  2. mettez-les dans un verre d’eau bien propre, de préférence de l’eau minérale. Les gombos devront rester dans ce contenant jusqu’au lendemain.
  3. Retirez enfin les deux gombos du contenant et buvez. L’eau est un peu gluante du fait de la richesse en fibres solubles qui lui confère un caractère visqueux.
  4. Consommer l’eau du gombo.

    Cette recette est très efficace.

    En effet, il y a quelques années ma grand mère, diabétique avait une plaie sur la cuisse. La plaie la faisait beaucoup souffrir et donnait du fil à retordre aux médecins et infirmiers qui la suivaient. Tous les matins, la chair à la surface de la plaie était enlevée pour empêcher la putréfaction. La procédure était très douloureuse pour une vieille septagenaire qui passait les matinées à pleurer. Les docteurs nous avaient dit qu’une diminution de la glycémie serait concomitante à un début de cicatrisation de la plaie.

    On surveillait son régime de près: la glycémie baissait mais très faiblement pour permettre une cicatrisation rapide.

    Mes parents ont donc fait appel à un thérapeute qui leur a conseillé la recette de l’eau au gombo. Avec une prise régulière, en une semaine, la glycémie avait baissé et les traitements avaient commencé à marcher. Après un mois, elle est sortie de l’hôpital sauve et a pu échapper heureusement à l’amputation.

    Le gombo peut être aussi introduit dans votre alimentation. Il rentre dans la composition de la sauce gluante.

    L’introduction du gombo dans votre régime alimentaire n’exclue en rien les traitements médicamenteux associés au diabète et les mesures hygieno-dietetiques. Elle est déconseillée aux personnes ayant des allergies aux gluants.

    Sources

    Revue américaine ISRN pharmaceutics

    http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/diabetes

    Sylviana EKE

    Abdel OUABI

    Audrey TOURE

    Publicités

    5 commentaires Ajouter un commentaire

    1. Rodrigue Léon KOUGBLÉNOU dit :

      Magnifique tout simplement. C’est un véritable problème que cette recette va résoudre….

      J'aime

    2. Dossou-yovo roussaint dit :

      Merci beaucoup docteur pour cet article et cette merveilleuse initiative.
      Le diabète est véritable problème de santé publique à cause du suivi de cette maladie. C’est en effet une maladie chronique qui impose une prise médicamenteuse quotidienne., ce qui rend l’observance thérapeutique très difficile pour nos patients. Cette recette pourrait améliorer à moyen et à long terme le pronostic des patients.
      Ce que je voudrais vous demander, chers docteurs, c’est d’aller encore plus loin dans les recherches…<> pour améliorer l’observance thérapeutique. Aider nous à faire ceci: « Que ton aliment soit ton seul médicament »…surtout pour les maladies chroniques telles que le diabète…
      Très cordialement docteur.

      Aimé par 2 personnes

      1. Abdel Ouabi dit :

        Nous t’en prions. Merci pour l’encouragement. 🙏 Tous tes conseils seront pris en compte.

        J'aime

    3. Morel AGUIAR dit :

      Vraiment très intéressant res rubriques… Que DIEU te bénisse pour ces différentes astuces de santé.
      Merci

      Aimé par 1 personne

      1. Abdel Ouabi dit :

        Amen. Qu’il fasse de chacun de nous des sauveurs de vie à son service.

        J'aime

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s